À une époque de crise de l’éducation, où le système scolaire français n’a jamais été aussi loin des préoccupations de ses élèves, où est la place du e-learning et dans quelles conditions ? Quelles sont les attentes et les capacités de la génération Y, et pourquoi l’e-learning est en échec depuis plus de 15 ans ?
La génération Y, c’est ma génération. Nous sommes les individus nés dans les années 1980 et 1990, différenciés des générations antérieures par notre propre culture et par certaines spécificités (parfois controversées !), qui ont toutes un lien avec l’éducation.

Génération Y : Une génération de « digital natives »

Nous avons grandi en même temps qu’Internet et le monde numérique. Nous utilisons l’outil numérique de façon instinctive et apprenons à maîtriser chaque nouvel appareil avec facilité. Notre mode d’apprentissage est avant tout expérimental. Nous avons appris à utiliser les moteurs de recherche, les dictionnaires et encyclopédies en ligne pour accéder à une information précise et immédiate à tout moment.
Inexorablement, notre façon d’apprendre a changé depuis l’introduction du numérique. Pourtant, l’école nous présente toujours le même modèle depuis le 19ème siècle : Une leçon, un exercice, un devoir. Un parcours linéaire. L’ennui.

Génération Y :  Génération « Peter Pan »

Le monde des adultes ne nous attire pas. Nous avons pour la plupart vécu une belle enfance, ou du moins beaucoup plus belle que celle de nos parents qui ont grandi pendant la Guerre Froide.
De ce fait, nous avons une vision nostalgique de l’enfance, couplée au fait de ne pas avoir de « rite » de passage à l’âge adulte, qui fait de nous d’éternels adolescents. Nous ne voyons aucun intérêt à délaisser un monde de jeux et de divertissements pour un monde qui nous semble froid et rempli uniquement de contraintes. Au travail, nous préférons l’informel au formel. […]